Jour 32: Mercredi 24 Septembre Pineta - Goriz

Publié le 11 Novembre 2014

Jour 32: Mercredi 24 Septembre Pineta - Goriz
Jour 32: Mercredi 24 Septembre Pineta - Goriz

Depuis 32 jours que j'ai quitté la Méditerranée, une étape revient en leitmotiv dans mon esprit comme un obstacle démesuré: Pineta-Goriz !! Amplifiée d'autant plus par ma connaissance du terrain. En 2006, avec Pierre et Daniel nous avions eu un aperçu de cette gigantesque échelle que nous avions descendue jusqu'au premier tiers. Mais là , va falloir se vider les tripes pour escalader cette immense marche reliant el Valle de Pineta au col d'Añisclo.
Jugez plutôt: 1200 m à gravir en 2 km !! les chiffres parlent d'eux-mêmes! À chaque virage, tu grimpes d'un mètre!! Là le sac te pèse un max!! De plus, les bâtons inutiles te suivent sur le dos car il faut "mettre les mains"!!
Je me réveille donc à 7h pour un départ à 8.
Je parviens enfin à joindre le Refuge qui m'informe qu'ils sont complets (et on est en milieu de semaine!!) mais que souvent il y a des désistements et que l'on verra en fin d'am ! zut ! Je décide de monter quand même !!
Je rejoins le GR qui serpente un moment dans la vallée entre les pins puis je me rapproche de la paroi, profitant de l'humidité ambiante crée par quelques cascadettes.

Jour 32: Mercredi 24 Septembre Pineta - Goriz
Jour 32: Mercredi 24 Septembre Pineta - Goriz
Jour 32: Mercredi 24 Septembre Pineta - Goriz

J'arrive enfin au vrai départ de l'ascension signalé par des panneaux explicatifs à 8h42.

Jour 32: Mercredi 24 Septembre Pineta - Goriz
Jour 32: Mercredi 24 Septembre Pineta - Goriz

Le topo précise que:"... même aux jumelles, même en scrutant l'enchevêtrement des vires, les balcons déversés, les rampes à isards, on ne voit pas de chemin...."
D'entrée, ça grimpe fort et très rapidement, les bâtons passent sur le sac.

Le fond de vallée est encore dans la purée.

Jour 32: Mercredi 24 Septembre Pineta - Goriz
Jour 32: Mercredi 24 Septembre Pineta - Goriz

Je coupe les cascades aux pieds desquelles je suis passé lors de l'approche.
Je dois poser les mains bien souvent dans ce premier tiers hyper raide dans les bois.

Jour 32: Mercredi 24 Septembre Pineta - Goriz
Jour 32: Mercredi 24 Septembre Pineta - Goriz
Jour 32: Mercredi 24 Septembre Pineta - Goriz
Jour 32: Mercredi 24 Septembre Pineta - Goriz

Le second tiers s'adoucit légèrement (enfin ! façon de parler!) et je profite du soleil maintenant pour un passage plat sur une vire, recoupant les cascades du départ.

Jour 32: Mercredi 24 Septembre Pineta - Goriz
Jour 32: Mercredi 24 Septembre Pineta - Goriz
Jour 32: Mercredi 24 Septembre Pineta - Goriz

En face de l'autre côté de la Vallée de Pineta, le "stade de Delphes" d'hier !

Jour 32: Mercredi 24 Septembre Pineta - Goriz

Le Parador est déjà bien minuscule....

Jour 32: Mercredi 24 Septembre Pineta - Goriz

Le single se tortille dans tous les sens, j'arrive à la bifurcation de la Faja de Tormosa que nous avions empruntée en 2006 pour boucler notre tour du Mont Perdu sur une semaine.

Jour 32: Mercredi 24 Septembre Pineta - Goriz
Jour 32: Mercredi 24 Septembre Pineta - Goriz
Jour 32: Mercredi 24 Septembre Pineta - Goriz
Jour 32: Mercredi 24 Septembre Pineta - Goriz

Je tombe nez à nez avec un couple de canadiens plus tout jeunes qui prennent leur temps sur le GR 11. Ils ont l'intention d'aller au bout à Creus.
Pendant ce temps, les vautours nous observent.

Jour 32: Mercredi 24 Septembre Pineta - Goriz

Débute alors le dernier tiers vertical. Impossible de déviner à l'avance le cheminement. Sur quelle vire passe-t-on ? Quel couloir emprunte-t-on ?

Jour 32: Mercredi 24 Septembre Pineta - Goriz

Ça monte dans les éboulis un long moment. Tiens il sont encore là les Canadiens (deux petits points juste au bout de l'éperon.

Jour 32: Mercredi 24 Septembre Pineta - Goriz
Jour 32: Mercredi 24 Septembre Pineta - Goriz

Puis j'accède à une vire très aérienne qui me donne quelques occasions de souffler. Gaffe! Y'a du gaz !

Jour 32: Mercredi 24 Septembre Pineta - Goriz
Jour 32: Mercredi 24 Septembre Pineta - Goriz

Un dernier effort et je débouche enfin au Col d'Añisclo, plongé dans le brouillard le plus épais comme hier sur les photos prises de l'autre versant. Depuis le départ, 3h20 se sont écoulées.

Jour 32: Mercredi 24 Septembre Pineta - Goriz
Jour 32: Mercredi 24 Septembre Pineta - Goriz
Jour 32: Mercredi 24 Septembre Pineta - Goriz

  
Connaissant bien la zone (en 2006, nous avions bivouaqué sur ce même col), je choisis l'option directe vers le refuge de Goriz.
En effet, le GR 11 présente deux voies possibles: une, cap au sud vers le Cañon d'Anisclo qui descend de 600m  et remonte d'autant, passant par la célèbre Fuen Blanca (fontaine blanche: une immense cascade que crache la montagne en pleine paroi) et une autre voie plein Est équipée de chaines qui reste à niveau en contournant la Punta de Las Olas 3257m. Je choisis cette seconde option moins gourmande en dénivelé.
C'est néanmoins un gros moment de stress que ce passage du col dans le brouillard très épais. Il faut s'imaginer une étendue vallonnée  grande comme une petite ville de 5000 h où les marmottes batifolent dans tous les sens.

Jour 32: Mercredi 24 Septembre Pineta - Goriz

Je pénètre dans le brouillard (à peine 15 m de visibilité) sans parvenir à trouver le balisage de la variante "chaines" mais connaissant la configuration des lieux, je décide de couper NE pour rejoindre la crête où d'après mes souvenirs passe le GR. Mon GPS ne m'est d'aucune utilité immédiate puisque la trace enregistrée est celle de l'autre option!
Je réussis après quelques centaines de mètres à tâtons à retrouver les marques rouges et blanches et un couple français me confirme la direction.( par sécurité, j'ai allumé le Garmin pour enregistrer mon tracé et pouvoir revenir sur mes pas au cas où je serais perdu)

Jour 32: Mercredi 24 Septembre Pineta - Goriz
Jour 32: Mercredi 24 Septembre Pineta - Goriz

Quelques instants plus tard, je suis conforté dans mon option. Ouf !! mais tout de même stressant!

J'avoue que ma connaissance du lieu m'a grandement aidé!

Jour 32: Mercredi 24 Septembre Pineta - Goriz

Rapidement, j'arrive aux passages délicats: deux ressauts équipés de chaines sur quelques mètres. Gaffe! ça glisse! De l'eau tout près ruisselle.Le 1° passage est exposé, faut utiliser les bras, le sac tire vers l'arrière sur le léger devers.
Le second, à la suite, est une longue dalle mouillée inclinée à 45°
Je poursuis dans le brouillard sachant que le GR emprunte des sentes ultra aériennes (Daniel en 2006, avait eu du mal à passer question vertige) mais comme la visibilité est nulle, ça passe facile! Enfin! abstraction faite du brouillard !
En m'écartant de la zone du col, je sors de la nappe et retrouve lentement une visibilité qui s'accroie progressivement.

Jour 32: Mercredi 24 Septembre Pineta - Goriz
Jour 32: Mercredi 24 Septembre Pineta - Goriz

Fini le contournement du 3000 cité plus haut, j'arrive au Col Supérieur de Goriz

Jour 32: Mercredi 24 Septembre Pineta - Goriz
Jour 32: Mercredi 24 Septembre Pineta - Goriz
Jour 32: Mercredi 24 Septembre Pineta - Goriz
Jour 32: Mercredi 24 Septembre Pineta - Goriz
Jour 32: Mercredi 24 Septembre Pineta - Goriz
Jour 32: Mercredi 24 Septembre Pineta - Goriz

face à la Punta Tobacor (2779m) cachée par les nuages et dépourvue de toute végétation.

Jour 32: Mercredi 24 Septembre Pineta - Goriz

Le bijou du GR 11, perle des Pyrénées se dévoile enfin: l'extraordinaire Cañon d'Ordesa dans lequel je descendrai demain.....

Jour 32: Mercredi 24 Septembre Pineta - Goriz

Je progresse dans ces prairies d'altitude au son de l'hélico qui fait trois rotations vers le refuge proche.

Jour 32: Mercredi 24 Septembre Pineta - Goriz
Jour 32: Mercredi 24 Septembre Pineta - Goriz
Jour 32: Mercredi 24 Septembre Pineta - Goriz
Jour 32: Mercredi 24 Septembre Pineta - Goriz
Jour 32: Mercredi 24 Septembre Pineta - Goriz
Jour 32: Mercredi 24 Septembre Pineta - Goriz

Le cap est au nord ouest mais la tête reste tournée vers le SE, les yeux scotchés par le spectacle grandiose du Cañon, que des rayons de soleil inattendus viennent éclairer.

Existe-t-il en Europe un paysage naturel aussi spectaculaire ? Je pense qu'il figurerait sur le podium du top ten !!

Jour 32: Mercredi 24 Septembre Pineta - Goriz
Jour 32: Mercredi 24 Septembre Pineta - Goriz
Jour 32: Mercredi 24 Septembre Pineta - Goriz
Jour 32: Mercredi 24 Septembre Pineta - Goriz
Jour 32: Mercredi 24 Septembre Pineta - Goriz

J'ai Goriz en point de mire: ce refuge, au pied du Mont Perdu, ouvert toute l'année, est le camp de base des expéditions 3000 du coin. le Cirque de Gavarnie est juste derrière le massif de droite. Tout au fond en haut, la fameuse Brêche de Roland et le refuge des Sarradets. (invisibles sur la photo)

Jour 32: Mercredi 24 Septembre Pineta - Goriz
Jour 32: Mercredi 24 Septembre Pineta - Goriz

Il y a foule au refuge. Je vais à la réception ( c'est ma troisième visite) et on me répond que pour l'instant personne ne s'est désisté. Me faudra redemander vers 18h.

Jour 32: Mercredi 24 Septembre Pineta - Goriz

Je m'installe dans le réfectoire pour manger en bonne compagnie.
Les minutes et les heures passent, le bâtiment se remplit peu à peu. Vers 18h30 , je reviens aux nouvelles, statu quo!
Je commence à m'inquiéter..... Je meuble le temps en discutant avec un espagnol, puis des français....
Une heure de plus: nouvelle demande et réponse assommante: nous avons 72 couchages et les 72 places sont occupées !!!!
J'insiste prétextant que je n'ai pas de tente et qu'il est hors de question de passer la nuit dehors (même pas dans la grotte comme on me l'avait dit au téléphone ce matin!! ni même si l'on me prête des couvertures !!)
Finalement et vu mon entêtement, le responsable me lâche la solution: " je n'ai pas le droit de vous accueillir pour la nuit dans le refuge puisque nous sommes complets.....mais vu qu'il reste ouvert toute la nuit....." À moi d'imaginer la suite!
Il me précise que l'extinction des feux se fera vers 23h après le repas des employés et qu'à ce moment là, le réfectoire sera accessible.
Cette solution me convient à défaut d'une autre, je reste par là, occupant mon temps à manger, à contempler les parages magnifiques et discuter dans l'entrée plus d'une heure 1/2 avec un couple d'Uruguyens et un jeune Espagnol admiratifs de mon aventure!
Pas le courage de prendre une douche: à Goriz, si tu veux te doucher, c'est eau directe du Mont perdu à volonté!!
Il est 23h30, tout le monde est couché, seul, dans l'entrée, entre casiers consignes et crocs alignés, un malheureux Lotois attend vainement de pouvoir fermer les yeux. Dans le réfectoire, ça rigole, ça picole!
23h45: Les employés lèvent la table, les lumières s'éteignent enfin et le personnel évacue vers les tentes montées derrière pour toute la saison ( ils font des roulements, heureusement)
 Je peux enfin installer mon couchage sur deux banquettes rapprochées entre les tables.
La nuit sera courte car les montagnards en partance pour les sommets sont matinaux !

Aujourd'hui: 13 km et 1200 m Total parcouru: 513 Il m'en reste 292

Rédigé par G58

Repost 0
Commenter cet article

G58 25/11/2014 12:21

Je pense y revenir pour " vivre" le canyon depuis le haut par les vires car en bas c'est bien mais dès que tu es rentré dans la forêt, tu ne vois plus rien ou très peu !

G58 11/12/2014 23:04

C'est peut être l'occasion d'y revenir au printemps ?

Yvon 11/12/2014 23:00

Je suis d'accord avec toi Gaël; Ordesa est un site magnifique et impressionnant.

G58 24/11/2014 22:00

Tu as fait les vires ? moi non mais j'y retournerai sûrement pour les faire !

bruno 24/11/2014 23:05

Ouai j'ai fait les vires sur 2 jours, et j'peux te dire que parfois je ne faisais pas le fier tellement les passages était étroit.

bruno 24/11/2014 21:16

Là t'es rentré dans le dur avec les vires et Cañon, elles sont magnifique ces photos ! Vite à demain pour lire "Ordesa " pour en avoir fait une partie il y à 2 ans ...