Jour 31: Mardi 23 Septembre Parzan - Pineta

Publié le 12 Novembre 2014

Jour 31: Mardi 23 Septembre Parzan - Pineta
Jour 31: Mardi 23 Septembre Parzan - Pineta

Trois étapes extraordinaires m'attendent à partir d'aujourd'hui, mais j'y reviendrai plus loin.
Je quitte Parzan à 8h15 et je coupe de nouveau à travers prés et jardins pour rejoindre la courbe de niveau GR 11 presque là où je l'ai laissée hier am.
La Senda emprunte la route en lacets monotone un bon moment. Heureusement, je complète mon petit déj par un gavage de mûres à point.

Jour 31: Mardi 23 Septembre Parzan - Pineta
Jour 31: Mardi 23 Septembre Parzan - Pineta
Jour 31: Mardi 23 Septembre Parzan - Pineta

Quelques épingles plus loin (8) j'arrive à Chisagües, petit village tranquille retiré dans ce fond de vallée.

La température a grimpé, j'en profite pour "faire de l'eau" et enlever une couche. Ce faisant, je fais la causette avec une dame  présente sur les lieux.

Jour 31: Mardi 23 Septembre Parzan - Pineta
Jour 31: Mardi 23 Septembre Parzan - Pineta
Jour 31: Mardi 23 Septembre Parzan - Pineta
Jour 31: Mardi 23 Septembre Parzan - Pineta
Jour 31: Mardi 23 Septembre Parzan - Pineta

À Chisagües, la route s'arrête et se prolonge en une longue piste 4x4 de 7 km. De nombreux barrancos à cascades sont franchis, autant d'occasions de se rafraîchir copieusement.
Petit à petit, je m'enfonce dans cette vallée, au loin résonnent les cloches de quelques vaches.

Jour 31: Mardi 23 Septembre Parzan - Pineta
Jour 31: Mardi 23 Septembre Parzan - Pineta
Jour 31: Mardi 23 Septembre Parzan - Pineta
Jour 31: Mardi 23 Septembre Parzan - Pineta
Jour 31: Mardi 23 Septembre Parzan - Pineta
Jour 31: Mardi 23 Septembre Parzan - Pineta

Après le replat de la Borda de Brunet, la piste de 7 km laisse la place à un sentier, qui se durcit peu à peu sur une déclivité croissante.Les marmottes ( 4° photo au centre) sifflent dans tous les coins, je les dérange.

Jour 31: Mardi 23 Septembre Parzan - Pineta
Jour 31: Mardi 23 Septembre Parzan - Pineta
Jour 31: Mardi 23 Septembre Parzan - Pineta
Jour 31: Mardi 23 Septembre Parzan - Pineta
Jour 31: Mardi 23 Septembre Parzan - Pineta
Jour 31: Mardi 23 Septembre Parzan - Pineta
Jour 31: Mardi 23 Septembre Parzan - Pineta
Jour 31: Mardi 23 Septembre Parzan - Pineta
Jour 31: Mardi 23 Septembre Parzan - Pineta

Le final, comme souvent est bien redressé! Ça fait mal aux jambes et le coeur est sollicité.

Jour 31: Mardi 23 Septembre Parzan - Pineta
Jour 31: Mardi 23 Septembre Parzan - Pineta
Jour 31: Mardi 23 Septembre Parzan - Pineta

On croit être au bout, ben ! non ! Il faut encore en remettre pour parvenir au col de Piedramula 2359 m (ou Las Coronetas) à midi et quart.

Jour 31: Mardi 23 Septembre Parzan - Pineta
Jour 31: Mardi 23 Septembre Parzan - Pineta
Jour 31: Mardi 23 Septembre Parzan - Pineta
Jour 31: Mardi 23 Septembre Parzan - Pineta

J'y croise deux Américains (plus tout jeunes ) de San Francisco partis d'Irun le 3 Septembre. L'un d'entre eux craint le soleil et sa figure le fait ressembler au clown blanc !!
Ils m'informent que derrière eux, à quelques encablures, suit un Espagnol qu'ils ont doublé.
Je découvre le Massif du Mont Perdu: le spectacle est grandiose, les mots sont insuffisants pour traduire cette immensité géologique.
Devant moi, les calcaires affleurent en couches successives spectaculaires. Les strates ont été pliées, tordues, portées à des hauteurs incroyables lors de la formation de la chaîne.

Jour 31: Mardi 23 Septembre Parzan - Pineta

Devant mes yeux, une immense barrière arrête le regard: noyé dans le brouillard, le col d'Añisclo que je vais devoir gravir demain et où j'ai déjà bivouaqué en 2006.
À sa gauche, la Sierra de las Tucas: 4 montagnes-la Succa et las Tres Marias-( beaucoup de noms différents dans les diverses cartes!)
À sa droite, une dizaine de "trois mille" en ligne et les fameux "Tres Señores"  dont le Monte Perdido, juste visible à la lisière du brouillard reconnaissable à son glacier et ses nombreux névés
.

Jour 31: Mardi 23 Septembre Parzan - Pineta
Jour 31: Mardi 23 Septembre Parzan - Pineta
Jour 31: Mardi 23 Septembre Parzan - Pineta
Jour 31: Mardi 23 Septembre Parzan - Pineta

Je décide de profiter de cet immense grand écran L.E.D 4D ultra haute définition pour poser mes affaires et manger à l'abri d'un rocher. Pas besoin de monter le son, l'image se suffit à elle-même.
C'est alors que passe tranquillement Faustino qui réalise un tronçon seulement du GR 11.Il me conseille de réserver la nuit au refuge suivant par sécurité.

Jour 31: Mardi 23 Septembre Parzan - Pineta

Faut reprendre des forces et faut se faire plaisir après les efforts!

Jour 31: Mardi 23 Septembre Parzan - Pineta

Je repars dans la caillasse et je débouche sur un plateau verdoyant qui me rappelle un peu le site du stade de Delphes, en tout cas, l'espace y serait suffisant pour le contenir.

Jour 31: Mardi 23 Septembre Parzan - Pineta
Jour 31: Mardi 23 Septembre Parzan - Pineta
Jour 31: Mardi 23 Septembre Parzan - Pineta

De nombreux isards m'observent sur la crête proche tandis que les marmottes cavalent dans tous les sens pour se cacher.

Jour 31: Mardi 23 Septembre Parzan - Pineta
Jour 31: Mardi 23 Septembre Parzan - Pineta

Celle-ci reste un moment à m'écouter chanter.

Jour 31: Mardi 23 Septembre Parzan - Pineta
Jour 31: Mardi 23 Septembre Parzan - Pineta
Jour 31: Mardi 23 Septembre Parzan - Pineta

Plus loin, une autre aussi semble séduite.

Jour 31: Mardi 23 Septembre Parzan - Pineta
Jour 31: Mardi 23 Septembre Parzan - Pineta

En bout de ce "stade" naturel, une remontée légère

Jour 31: Mardi 23 Septembre Parzan - Pineta
Jour 31: Mardi 23 Septembre Parzan - Pineta
Jour 31: Mardi 23 Septembre Parzan - Pineta
Jour 31: Mardi 23 Septembre Parzan - Pineta

puis point de vue gigantesque sur les Balcons de Pineta, la dépression au pied du Perdu juste sous le glacier.

Jour 31: Mardi 23 Septembre Parzan - Pineta
Jour 31: Mardi 23 Septembre Parzan - Pineta

La Senda continue dans l'herbe à vaches, puis descend vers les sapins, toujours face au versant nord du Mont Perdu.

Jour 31: Mardi 23 Septembre Parzan - Pineta
Jour 31: Mardi 23 Septembre Parzan - Pineta
Jour 31: Mardi 23 Septembre Parzan - Pineta
Jour 31: Mardi 23 Septembre Parzan - Pineta
Jour 31: Mardi 23 Septembre Parzan - Pineta
Jour 31: Mardi 23 Septembre Parzan - Pineta
Jour 31: Mardi 23 Septembre Parzan - Pineta

C'est le moment d'entonner la chanson: "Colchiques dans les prés,fleurissent, fleurissent........;"

Jour 31: Mardi 23 Septembre Parzan - Pineta

Je débouche dans les llanos de La Larri, une immense prairie à chevaux: tout au bout mais de l'autre côté, le Cirque de Troumouse.

Jour 31: Mardi 23 Septembre Parzan - Pineta
Jour 31: Mardi 23 Septembre Parzan - Pineta
Jour 31: Mardi 23 Septembre Parzan - Pineta
Jour 31: Mardi 23 Septembre Parzan - Pineta

Des touristes à pied mal chaussés passent alors que je suis en pleine lecture des panneaux explicatifs.

Jour 31: Mardi 23 Septembre Parzan - Pineta
Jour 31: Mardi 23 Septembre Parzan - Pineta
Jour 31: Mardi 23 Septembre Parzan - Pineta

Le GR s'enfonce ensuite dans un bois très humide et plein de rochers à la queue leu leu: ça glisse !

Jour 31: Mardi 23 Septembre Parzan - Pineta

Il débouche à l'Ermita tristounette Nuestra Señora de Pineta fermée. La fontaine indiquée sur la carte est tarie: zut! je vais être court en eau!

Jour 31: Mardi 23 Septembre Parzan - Pineta
Jour 31: Mardi 23 Septembre Parzan - Pineta

À main droite derrière la barrière, la Parador Nacional de Pineta, hôtel 3 étoiles, luxe garanti.

Jour 31: Mardi 23 Septembre Parzan - Pineta

Une zone de camping libre est signalée sur la carte mais aucun des panneaux présents sur les immenses parkings ne mentionne l'emplacement exact. Personne ne campe, donc difficile de trouver!
De plus, dans la zone Mt Perdu, les règles sont draconiennes: bivouac uniquement permis au dessus de 2500 m du coucher au lever. En bas, à 1300m va falloir la jouer discret !
Y'a bien le refuge de Pineta mais par économie, j'y renonce.
Avant de rechercher un coin possible, je fais le plein d'eau direct à la rivière Cinca pour les pâtes de ce soir.
Je descends la vallée de deux kms environ

Jour 31: Mardi 23 Septembre Parzan - Pineta

et je m'enfonce dans les buis jusqu'à trouver un espace suffisamment large pour y planter la tente. Deux énormes serpents qui se prélassaient dans la mousse me glacent le dos, je me pose un peu plus loin, bien à l'abri des regards indiscrets sur une belle herbe moelleuse.

Jour 31: Mardi 23 Septembre Parzan - Pineta

J'essaie de joindre le Refuge de Goriz pour réserver la prochaine nuit car pas question de bivouaquer à 2500 m. En vain, il y a du réseau mais l'appel se coupe.
Après un copieux plat de spaguettis, je me couche, il fait encore jour. Il me faut faire le plein de sommeil en prévision de ce qui m'attend demain: 1200 m vertical !!! mais chut.....demain est un autre jour !

Aujourd'hui: 20.64 km Total parcouru: 500 il en reste 305

Rédigé par G58

Repost 0
Commenter cet article

La Bécasse 23/11/2014 23:45

Pour s'évader...
Thierry a raison quel bonheur que de te lire et de voir les paysages que tu as traversé et admiré...
Nous sommes ici mais à la fois là-bas avec toi, grâce à toi, sur ce GR11!
Ici en te lisant j'ai froid, je vois des isards, des marmottes, j'angoisse de devoir dormir sous la tente seule dans la forêt avec l'ours qui rode peut être et viendra me dévorer!!
Tu racontes avec tant d'enthousiasme et de détails que l'on ne peut que s'y croire...Cap ou pas cap ? Purée tu l'as fait!!
Toi, là, dans cette immensité, tout seul, je te jure que j'en suis toujours aussi impressionnée et nous sommes tous soulagés que tu sois rentré!!
Nous lisons cette aventure impatients de découvrir le prochain épisode et tu nous permets tous les jours de nous évader vers les sommets... te lire nous rend légers...
Merci Gaël, grâce à toi La Bécasse vole, voyage au dessus de beaux paysages et elle n'a même pas besoin d'avoir des ailes...

La Bécasse 24/11/2014 11:02

Je refuse d'atterrir c'est quand même le pied d'avoir des ailes... ;-)

G58 24/11/2014 09:55

Pense quand même à atterrir........lol !

G58 23/11/2014 22:11

Thierry Ga ou Thierry Gi ??

G58 24/11/2014 22:02

Salut Thierry et merci ! je me régale à écrire, ça me permet de poursuivre l'aventure !
Et si ça peut te donner envie....c'est parfait !

ThierryG 24/11/2014 21:39

Thierry Gi (VTT Bretenoux)

ThierryG 23/11/2014 21:09

Le bonheur c'est simple comme.....500 bornes à pinces!
Quel bon bol d'air de te lire, empêtrés dans nos petits soucis quotidiens.
Put....., que ça donne envie!!!!
Encore merci du partage.