Jour 36: Dimanche 28 Septembre Sallent de Gallego - Candanchù

Publié le 7 Novembre 2014

Aujourd'hui deux options possibles du Gr 11: une directe de 16 km par le Canal d'Izas, l'autre de 23 km par le Canal Roya ( canal au sens de montagne et de ruisseau). Laquelle des deux à votre avis va l'emporter?

Jour 36: Dimanche 28 Septembre Sallent de Gallego - Candanchù
Jour 36: Dimanche 28 Septembre Sallent de Gallego - Candanchù
Jour 36: Dimanche 28 Septembre Sallent de Gallego - Candanchù

Je quitte l'hôtel Balaïtous à 8h, le temps est très couvert. À peine sorti de Sallent, la pluie se met à tomber  (une fois n'est pas coutume) et je dois enfiler cape de sac et kway. Malgré les chemins bourbiers du départ, le moral reste bon !!

Jour 36: Dimanche 28 Septembre Sallent de Gallego - Candanchù
Jour 36: Dimanche 28 Septembre Sallent de Gallego - Candanchù

Très rapidement, je passe sous le village de Formigal sur un chemin bien humide parallèle à  la route de France.

Jour 36: Dimanche 28 Septembre Sallent de Gallego - Candanchù
Jour 36: Dimanche 28 Septembre Sallent de Gallego - Candanchù

Plus j'avance et plus le balisage s'amenuise jusqu'à disparaître totalement. J'arrive à la station de ski du même nom, plus aucune marque ni kern. La première option (la plus courte) par le Canal d'Izas doit démarrer par ici mais impossible de la trouver sur le terrain au milieu des remontées mécaniques, des pistes et des ruisseaux nombreux.
Je poursuis donc le long de la route et de la station et je me résigne à prendre la 2° option,le canal Roya.

Jour 36: Dimanche 28 Septembre Sallent de Gallego - Candanchù
Jour 36: Dimanche 28 Septembre Sallent de Gallego - Candanchù
Jour 36: Dimanche 28 Septembre Sallent de Gallego - Candanchù
Jour 36: Dimanche 28 Septembre Sallent de Gallego - Candanchù
Jour 36: Dimanche 28 Septembre Sallent de Gallego - Candanchù
Jour 36: Dimanche 28 Septembre Sallent de Gallego - Candanchù
Jour 36: Dimanche 28 Septembre Sallent de Gallego - Candanchù

Parvenu au parking du Corral de las Mulas, un car Espagnol déverse sa cargaison de randonneurs. J'y rencontre un couple sympa de Français du 64 dont l'objectif est les Ibons d'Anayet.Nous faisons donc route ensemble. Le balisage GR 11 est histoire ancienne, je me fie donc à leur topo de rando et nous grimpons le long d'une petite route d'accès à Anayet: un secteur de glisse écarté de la station.

Jour 36: Dimanche 28 Septembre Sallent de Gallego - Candanchù

Alors que nous cherchons ce fichu GR (indiqué sur ma carte mais invisible sur le terrain; peut être l'ont-ils changé ?), la cohorte du car passe plus à l'écart et nous double même. Ils sont une bonne quarantaine et logiquement, ils vont aussi au même endroit que nous.
Tandis que les 64 s'obstinent avec leur bouquin-topo, je décide de les abandonner pour couper tout droit à niveau et rejoindre les Espagnols en mettant le cap plein est comme l'indique ma carte, dans la remontée du Barranco Anayet

Jour 36: Dimanche 28 Septembre Sallent de Gallego - Candanchù
Jour 36: Dimanche 28 Septembre Sallent de Gallego - Candanchù
Jour 36: Dimanche 28 Septembre Sallent de Gallego - Candanchù

J'y retrouve le balisage régulier. La terre est ici toute rouge ( sédiments de grès vineux que l'on rencontre de la Vallée d'Aspe jusqu'en Catalogne, arrachés à la vieille chaîne hercynienne par un régime de mousson sous un climat équatorial il y a 50 millions d'années.)

Jour 36: Dimanche 28 Septembre Sallent de Gallego - Candanchù
Jour 36: Dimanche 28 Septembre Sallent de Gallego - Candanchù

Je profite de la forte déclivité pour doubler un à un les 40 vol...ontaires qui escaladent la forte pente ( faut dire qu'avec 36 jours de marche consécutifs, j'ai la pêche!)

Jour 36: Dimanche 28 Septembre Sallent de Gallego - Candanchù
Jour 36: Dimanche 28 Septembre Sallent de Gallego - Candanchù
Jour 36: Dimanche 28 Septembre Sallent de Gallego - Candanchù
Jour 36: Dimanche 28 Septembre Sallent de Gallego - Candanchù

Et j'arrive aux Ibons d'Anayet après 1200 de D+; le plafond est très bas, la pluie  calmée lors de la montée, redouble de force.

Jour 36: Dimanche 28 Septembre Sallent de Gallego - Candanchù
Jour 36: Dimanche 28 Septembre Sallent de Gallego - Candanchù

Le balisage disparaît de nouveau et des kerns nombreux sèment la confusion dans ma tête.
Je m'engage dans des grimpettes inutiles pour contourner le lac, je vais, je viens , je remonte, je retourne sur mes pas.....je perds un temps fou.....le brouillard menace et finalement, je retrouve quelques marques qui me mettent enfin dans le sens descendant.

Jour 36: Dimanche 28 Septembre Sallent de Gallego - Candanchù
Jour 36: Dimanche 28 Septembre Sallent de Gallego - Candanchù
Jour 36: Dimanche 28 Septembre Sallent de Gallego - Candanchù

Les grès rouges sont vraiment étonnants. La descente est glissante, faite d'énormes pavés trempés, le groupe des 40 s'y est engagé aussi, loin derrière.

Jour 36: Dimanche 28 Septembre Sallent de Gallego - Candanchù
Jour 36: Dimanche 28 Septembre Sallent de Gallego - Candanchù
Jour 36: Dimanche 28 Septembre Sallent de Gallego - Candanchù

Passé ce fort pourcentage, la pente s'infléchit dans une prairie plane....

Jour 36: Dimanche 28 Septembre Sallent de Gallego - Candanchù
Jour 36: Dimanche 28 Septembre Sallent de Gallego - Candanchù
Jour 36: Dimanche 28 Septembre Sallent de Gallego - Candanchù

Puis la pente reprend; une stèle rappelle la mémoire d'un certain "Kike", disparu en 2000: " tu aimais la nature et tu es resté avec elle".

Jour 36: Dimanche 28 Septembre Sallent de Gallego - Candanchù
Jour 36: Dimanche 28 Septembre Sallent de Gallego - Candanchù

L'après-midi est déjà bien avancée, j'ai faim et je trouve enfin l'occasion de manger au sec dans un  Refugio Distrito Forestal de Huesca.

Une pièce lugubre dont les poutres du plafond sont pourries. L'une d'elles est tombée et me sert de banc. C'est mieux que rien.

Jour 36: Dimanche 28 Septembre Sallent de Gallego - Candanchù
Jour 36: Dimanche 28 Septembre Sallent de Gallego - Candanchù

Peu après la reprise, le rouge s'intensifie dans la traversée du ruisseau Roya alors que les vaches occupent le secteur, bien décidées à ne pas bouger. Je me fraye un chemin parmi elles mais un taureau têtu me contraint à m'écarter de la piste pour l'éviter.

Jour 36: Dimanche 28 Septembre Sallent de Gallego - Candanchù
Jour 36: Dimanche 28 Septembre Sallent de Gallego - Candanchù
Jour 36: Dimanche 28 Septembre Sallent de Gallego - Candanchù
Jour 36: Dimanche 28 Septembre Sallent de Gallego - Candanchù
Jour 36: Dimanche 28 Septembre Sallent de Gallego - Candanchù
Jour 36: Dimanche 28 Septembre Sallent de Gallego - Candanchù
Jour 36: Dimanche 28 Septembre Sallent de Gallego - Candanchù

Encore une stèle sur ma route, plus ancienne celle-ci, en hommage à un skieur disparu.
Plus bas, les restes d'un haut-fourneau, témoin d'une activité industrielle minière passée.

Jour 36: Dimanche 28 Septembre Sallent de Gallego - Candanchù
Jour 36: Dimanche 28 Septembre Sallent de Gallego - Candanchù
Jour 36: Dimanche 28 Septembre Sallent de Gallego - Candanchù
Jour 36: Dimanche 28 Septembre Sallent de Gallego - Candanchù

J'aperçois alors la route internationale reliant Oloron Ste Marie à Jaca par le col du Somport quand se présente la déviation vers Canfranc. Je file à droite plein NO vers Candanchù dans une montée infernale sous les pylônes électriques.

Jour 36: Dimanche 28 Septembre Sallent de Gallego - Candanchù
Jour 36: Dimanche 28 Septembre Sallent de Gallego - Candanchù

Je longe la route pour prendre le petit col de droite où j'imagine les soldats parés au mitraillage à l'époque sombre de la guerre civile.

Jour 36: Dimanche 28 Septembre Sallent de Gallego - Candanchù
Jour 36: Dimanche 28 Septembre Sallent de Gallego - Candanchù
Jour 36: Dimanche 28 Septembre Sallent de Gallego - Candanchù

Il ne me reste plus qu'à redescendre en douceur vers la station de ski de Candanchù.

Jour 36: Dimanche 28 Septembre Sallent de Gallego - Candanchù

Très vite, je réalise que j'ai affaire à une ville fantôme. Personne dans les rues, que des barres d'immeubles vides, aucune voiture, je suis seul !! Plutôt stressant !
Je trouve enfin quelqu'un près des poubelles qui m'indique la direction du refuge Valle de Aragon.
Quelle n'est pas ma surprise en constatant la fermeture de l'établissement!  (28 septembre; ce n'est pas très étonnant! Pourtant, en Aragon, la norme est qu'ils sont ouverts toute l'année!)
À partir de là, l'inquiétude va me gagner. je n'ai pas l'intention de planter la tente, il me faut donc absolument trouver rapidement une solution.

Jour 36: Dimanche 28 Septembre Sallent de Gallego - Candanchù
Jour 36: Dimanche 28 Septembre Sallent de Gallego - Candanchù
Jour 36: Dimanche 28 Septembre Sallent de Gallego - Candanchù
Jour 36: Dimanche 28 Septembre Sallent de Gallego - Candanchù

J'erre plus d'une heure dans les rues, de coursives en terrasses, de tire-fesses en immeubles en quête d'un coin pour la nuit.
Tous les hôtels sont fermés. J'essaie d'ouvrir des portes: beaucoup me résistent.
L'une d'elles accédant à des apparts de location de ski s'ouvre et j'envisage un moment de dormir au 2° étage dans le couloir.
Je poursuis ma recherche dans l'espoir de trouver mieux.
Une passante ( il y en a si peu) m'informe qu'il y a deux solutions: à 1 km vers la France une auberge (mais je m'écarte du GR 11 et il faut monter ) ou 7 km côté Espagnol, une autre.
Je garde ça en dernier recours et je continue à chercher, le plus discrètement possible.
Une descente dans un premier parking souterrain ne donne rien. Un second, immense que je visite de fond en comble pas plus, je crains d'ailleurs de déclencher des alarmes à plusieurs reprises!
 Evitant de me montrer au passage des voitures, je me sens honteux, comme si j'étais un voleur.
Le temps s'écoule quand finalement, passent devant moi des 64 VTTistes en Renault Traffic auxquels je fais du stop!
Chance inouïe! Ils s'arrêtent et bien gentiment m'amènent à l'auberge Aysa côté France à 1 km. Elle est située en fait, juste une trentaine de mètres après la frontière du Somport.
À 14€ la nuit + 6€ de p'tit déj, elle fait grandement l'affaire.
Mon angoisse est terminée, ouf !

Jour 36: Dimanche 28 Septembre Sallent de Gallego - Candanchù

Je partage la chambre avec un Hollandais (du plat pays!) qui vient de démarrer récemment sur le chemin de St Jacques.
Les textos de la Bécasse tombent en rafale à pic pour me réconforter; elle parle même de venir me chercher si tous les refuges suivants sont fermés!
Pour reprendre des forces, je savoure un excellent plato combinado copieux dont les Espagnols ont le secret.

Aujourd'hui: 23 km et 1200 m de D+ pour 900 en négatif
Total parcouru: 605 km il en reste 200

Rédigé par G58

Repost 0
Commenter cet article

G58 28/11/2014 22:51

Oui ! même deux!! mais demain, c'est pas mal aussi..;dans un autre registre !

G58 28/11/2014 23:27

Salut Bruno ! t'es pas encore couché ?

bruno 28/11/2014 23:22

Cool !! Encore du suspens pour demain, enfin du moment que ça se termine bien …

freddy82 28/11/2014 22:07

une journée compliquée. qui ce termine bien. je suppose que tu as savouré la bière ???